Australie – l’État de Victoria annonce une fin de l’obligation vaccinale pour janvier en raison des fortes tensions sociales

Mercredi, 8 décembre, 2021 - 08:12

Le gouvernement de l’Etat de Victoria envisage de supprimer les obligations de vaccination en raison d’incidents d’affrontements entre usagers et travailleurs du secteur du commerce de détail, dont celui d’un employé qui aurait été poussé vers le bas d’un escalier roulant après avoir demandé à un homme sans masque, le certificat de vaccination. .

Les exigences controversées de vaccination contre les coronavirus à Victoria pourraient être éliminées au cours de la nouvelle année, car les inquiétudes concernant la violence entre les consommateurs et les travailleurs du secteur de la vente au détail augmentent, ces derniers étant contraints d’appliquer les règles aux acheteurs.

Le gouvernement de l’État envisage de supprimer la directive dans tous les contextes sauf à haut risque dès janvier, selon  le Herald Sun.

En octobre, le premier ministre Daniel Andrews a annoncé que la loi impérative pourrait être en vigueur jusqu’en avril ou même plus en raison d’un pic de cas de COVID-19 à ce moment-là.

Des représentants du gouvernement ont déclaré qu’une série d’incidents d’affrontements entre les travailleurs et les consommateurs dans le but d’appliquer les lois existantes les avait amenés à reconsidérer leur approche.

“Le taux élevé de vaccinations, l’adoption de lois sur la pandémie et la violence très médiatisée ont conduit à un changement de plans”, a déclaré une source gouvernementale.

“Il y aura toujours des lois impératives dans les contextes à haut risque, même après les changements en cours.”

Dans un cas, une librairie de Melbourne a été forcée d’embaucher des agents de sécurité privés, au coût de 4 000 dollars par semaine, pour des attaques contre des membres du personnel et des clients.

La police de Victoria enquête sur un incident au cours duquel un employé de Dymocks aurait été poussé hors d’un escalier roulant après avoir demandé à un client de prouver son statut vaccinal et de s’enregistrer au magasin.

Des images de vidéosurveillance montraient le membre du personnel essayant d’empêcher l’homme portant un sweat à capuche arc-en-ciel de descendre de l’escalier roulant et d’entrer dans la bibliothèque lorsqu’il a reçu une poussée qui l’a renversé et lui a cogné la tête sur une marche.

Un passant a appuyé sur le bouton d’arrêt d’urgence alors qu’il recevait les premiers soins. Il aurait signalé une légère commotion cérébrale.

Le propriétaire du magasin a signalé qu’il s’agissait du troisième incident lié aux exigences COVID-19 vendredi dernier.

« Nous travaillons dans cette librairie depuis 20 ans et il n’a jamais été vu auparavant qu’un membre du personnel soit agressé physiquement. Nous en avons maintenant compté trois en une journée », a déclaré Melissa Traderso à ABC Radio Melbourne.

Il est interdit aux acheteurs non vaccinés d’entrer dans des endroits non essentiels depuis le 26 novembre, alors qu’ils y étaient auparavant autorisés.

Les responsables de la santé s’inquiètent de la conformité à la vaccination pour une dose de rappel supplémentaire.

Le gouvernement demandera l’avis du Groupe consultatif technique australien concernant la troisième dose.

Andrews a déclaré cette semaine qu’il espérait pouvoir supprimer les obligations de vaccination et les restrictions associées “le plus rapidement possible”, car l’État a déjà atteint des taux de vaccination élevés.

“Mais nous continuerons de suivre les conseils institutionnels de santé publique”, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Victoria a enregistré neuf décès liés au coronavirus avec 1 365 cas dans les 24 heures jusqu’à minuit samedi.

Un peu plus de 93 % des Victoriens ont reçu une dose du vaccin contre le coronavirus et 91,1 % sont complètement vaccinés.

Source : Strategika