Calais : La justice refuse de fermer les commerces de la «jungle»

Samedi, 13 août, 2016 - 12:15

L'Etat a t-il encore de l'autorité en France ? Vendredi, le tribunal administratif de Lille a débouté la préfecture du Pas-de-Calais dans son référé qui demandait la fermeture des commerces illégaux installés dans la « jungle » de Calais. 

L'Etat demandait « que soient expulsés les gérants des 72 structures de vente illégales recensées » sur le site. Des commerces illégaux, sans aucun contrôle de la puissance publique et qui posent des problèmes sanitaires et sécuritaires. Les associations, financées par Soros dans leur soutien à l'immigration clandestine, ont accueilli avec joie cette décision judiciaire. 

9000 personnes vivent actuellement dans la "jungle", une zone de non-droit aux abords de Calais.