Les services antiterroristes italiens en alerte

Jeudi, 18 août, 2016 - 09:45

L'Italie, plus proche pays européen de la Libye où l'état islamique tente actuellement une percée, est directement menacée par le Djihad international. Les services antiterroristes multiplient les coups de filet dans les milieux islamistes et la justice italienne enchaîne les demandes d'expulsion.

C'est le cas de Bilel C. un jeune tunisien de 25 ans soupçonné de fomenter un attentat contre la tour de Pise. Il a été arrêté et expulsé dans la foulée. Inscrit à l'université de Turin, l'étudiant a été reconduit en Tunisie. La justice lui interdit aujourd'hui définitivement l'entrée sur le territoire italien.

Un jeune pakistanais de 26 ans a lui aussi été remis aux autorités d'Islamabad suite à sa radicalisation. Dans des conversations téléphoniques interceptées, Aftab F. exprimait le souhait tantôt de partir en Syrie, tantôt de commettre une attaque contre un bar de Milan ou au sein de l'aéroport de Bergame.

Ils ont tous les deux contesté ces expulsions et ont annoncé leur intention de saisir la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour obtenir l'annulation de ces décisions. L'Europe respectera-t-elle la souveraineté italienne ?