Tensions en Arménie

Jeudi, 21 juillet, 2016 - 17:00

A Erevan (Arménie), des dizaines d'arrestations ont eu lieues suite aux violences perpétrées par des émeutiers contre la police la veille. Ces violences sont liées à la prise d'otage en cours depuis 4 jours dans un immeuble de la capitale par des militants armés de l'opposition. Opposition soutenue par les Etats-unis.

Les otages sont retenus par des hommes armés en lien avec Jiraïr Sefilian qui a été arrêté en juin pour détention d'armes et accusé d'avoir voulu occuper des bâtiments gouvernementaux et des centres de télécommunication. Opposant féroce du gouvernement, il avait déjà été emprisonné pendant 18 mois en 2006 après avoir appelé à "renverser le gouvernement par la violence". Il avait aussi été brièvement arrêté pour tentative de coup d'Etat en 2015 avant d'être libéré.

L'ambassade américaine qui avait menacé de sanctions l'Arménie "(des) risques en cas de coopération avec les sociétés russes et les personnes physiques, reprises dans la liste des sanctions des États-Unis à cause de la crise ukrainienne ». Faut-il y voir une tentative de déstabilisation du pays après que l'Arménie ait signé en 2014 à Minsk, en Biélorussie, un accord d'adhésion à l'Union économique eurasiatique (UEEA) ? Arménie qui a également ratifié le 30 juin dernier la création d'un système de défense antimissile commun avec la Russie, que Moscou souhaite mettre en place avec plusieurs ex-républiques soviétiques pour faire face au bouclier antimissile américain en Europe.

dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine