Hillary Clinton

le FBI confirme ne pas vouloir poursuivre Hillary Clinton

7. novembre 2016 - 10:00
À moins de deux jours de l'élection, James Comey, directeur du FBI, a informé le Congrès dimanche maintenir sa position de ne pas poursuivre la candidate dans l'affaire de ses emails.

Il y a dix jours, le directeur de la police fédérale américaine avait adressé un bref courrier au Congrès pour l'informer que ses équipes avaient découvert de nouveaux messages r

Vladimir Poutine évoque "l'hystérie" antirusse aux États-Unis

27. octobre 2016 - 19:15
"Parmi les problèmes mythiques, imaginaires, on trouve l'hystérie, je ne peux pas dire autrement, qui s'est développée aux Etats-Unis concernant l'influence qu'aurait la Russie sur l'élection présidentielle", a déclaré Vladimir Poutine.

"Parmi les problèmes mythiques, imaginaires, on trouve l'hystérie, je ne peux pas dire autrement, qui s'est développée aux Etats-Unis concernant l'influence qu'aurait la Russie s

Wikileaks : la face cachée de Clinton

19.10.2016

Et c’est reparti pour les mails. Décidément la candidate démocrate et son camp ne sont pas à l’aise avec leurs messageries électroniques… L’organisation Wikileaks a dévoilé des échanges compromettant pour le camp Clinton alors même que l’ex-première dame est en tête dans les sondages à la faveur du scandale des propos déplacés de Donald Trump à l’encontre des femmes.

Wikileaks : 10 ans de révélations

05.10.2016

Une vidéo conférence pour raison de sécurité. L’implication de Julian Assange dans l’élection américaine l’a obligé à ne pas s’exprimer depuis le balcon de l’ambassade d’Equateur à Londres comme à son habitude. En témoigne sa publication de lundi d’une phrase d’Hillary Clinton en 2010 alors qu’elle était secrétaire d’Etat demandant si Julian Assange pouvait être abattu par un drône.

Débat Trump / Clinton : entre attaques et désinformation

28.09.2016

 

Ce devait être un débat agité et tendu, ca n’a pas raté. Pour la première opposition entre le candidat républicain Donald Trump et la championne des démocrates Hillary Clinton, les petites phrases et les quolibets étaient bel et bien au rendez-vous. La candidate a choisi de nommer son adversaire “Donald” alors que ce dernier l’a gratifiée du qualificatif de “Secrétaire Clinton” en référence à son poste de secrétaire d’Etat lors du premier mandat de Barack Obama…